Comment bien commencer un blog? Epineuse question. Je reviens de vacances. Check. Je viens de quitter la vie bordelaise pour la vie normande. Oui, ça fait drôle. Heureusement que Miss A. met un peu de soleil dans la grisaille morose. 

Bordeaux, c’est pour moi un symbole de qualité de vie. Une ville qui a la volonté d’avancer, de promouvoir la culture sous toutes ses formes. Ce que j’aime? Passez seulement une semaine dans cette ville. Vous verrez: du street-art, vous visiterez la cité du vin, vous pourrez passer à l’iBoat pour une petite session électro et vous ne manquerez pas de vous balader du côté de l’océan, à Lacanau (au hasard). 

Mais ok, mon titre parle de la Cité du Vin

J’ai pu voir cet édifice incroyable en construction il y a 2 ans, lors d’un passage dans cette ville. J’avais été très impressionné par cette architecture faîte en partie de 574 arcs en bois se profilant fièrement dans le ciel bordelais. Et aujourd’hui, j’ai eu la chance d’y entrer. 

 

Cité%20du%20Vin%2C%20cave%20à%20vin.jpg

Une belle cave à vin… Attention, c’est un prestataire qui occupe l’espace. Ca n’enlève rien au fait qu’il s’agit d’un très bel endroit. Et il y en a pour tous les goûts. Ce n’est absolument pas un lieu de luxe. Les premiers prix sont abordables, dans les 7€, et il y en a!! Ce n’est pas ici que vous trouverez des Grands Crus Classés. Certainement jugés trop chers, ils n’ont pas leur place dans ces rayons. Il y a par contre un large choix de vins du monde. 

Une vision démocratique du vin selon moi, plutôt intéressante en fait, qui ne fait pas de ce lieu architectural un refuge pour bourses ultra-remplies. 

Quant à la cave elle-même… La photo parle d’elle-même quant à son design. Vous êtes dans un cylindre, comme un tour du monde des vins. Et il y a de quoi s’y perdre, croyez-moi… 

 

Citéduvin, bordeaux, plaisir, dégustation, épicurien

 Maintenant, un coup d’oeil sur le restaurant. Oui, il aurait été dommage de ne pas installer un super restaurant quand on a un édifice pareil… Alors direction le 7ème étage, pour accéder au restaurant qui se nomme… « Le 7ème ». Ok. Simple. On s’en rappellera. Vous pouvez y boire simplement un verre, que vous choisirez sur une carte interactive: Oui oui, c’est un iPad mini. Encore une fois, vous êtes installé en terrasse, dans un restaurant super design au 7ème étage d’un bâtiment novateur, et vins au verre à partir de 5€. 

Si vous voulez une table par contre, ne manquez pas de réserver, sinon… ce n’est pas la peine de tenter, surtout en période d’affluence. Les Bordelais apprécieront y dîner en basse saison, n’en doutons pas… 

Vous pouvez apercevoir les fameuses arches qui entourent le bâtiment, habillées de verre et d’acier… 

 

citéduvin, bordeaux, plaisir, dégustation, épicurien

Direction le premier étage, dans le salon de réception. Il n’y avait personne lorsque j’y suis passé, et c’est un peu ce que j’ai apprécié, pour tout dire. On imagine sans peine des tables, un traiteur, quelques coupes de champagne et des invités de marque. Mais ce jour là, il y avait juste de quoi faire cette photo. Et ça suffit amplement, non? 

 

 

 

 

 

bordeaux,lifestyle,citéduvin,épicurien,plaisir,vin,dégustationLorsque vous avez terminé votre visite, une dégustation s’impose. Oui, le ticket d’entrée se paye. 20€. C’est le prix de l’entrée dans ce bâtiment incroyable, avec un accès aux expositions temporaires, et l’expo permanente de la Cité du Vin. Le petit « bonus », c’est l’accès au 8ème étage. Le belvédère, comme il est dénommé. Au 8ème étage, possibilité de sortir sur la terrasse panoramique. Et puis une dégustation d’un vin vous est offerte. Au choix, un vin du monde, ou un français. Personnellement, j’ai opté pour un vin moldave. Si si, ils font du vin, en Moldavie. Et moi, ce vin… m’a donné envie de manger du lapin… 

 

 

bordeaux,lifestyle,citéduvin,épicurien,plaisir,vin,dégustation

Un petit mot maintenant sur l’expo temporaire… Parce que celle-ci est un peu particulière. Oui, si vous venez avant 2017 -si j’ai bien saisi- vous pourrez admirer le travail de la photographe Isabelle Rosenbaum. Cette photographe s’est immergée dans la construction de cet édifice, habillée comme les ouvriers pour mieux passer inaperçue, et a pu sortir des clichés absolument fabuleux de ces trois années de chantier. Vous pourrez également lire des extraits de son journal de bord… A ne pas manquer… Ce regard artistique porté sur les machines d’extraction et autre pelleteuses et toupies béton change absolument tout. 

 

 

Vous l’aurez compris, je suis un peu sous le charme… Mais que demander de plus? Une surface immense dédiée au culte du vin, des espaces de dégustation, un restaurant design, une déco sensationnelle… Vous serez convaincus également, j’en suis certain…

 

VL

Publicités