Hey, dandy’s! 

Passant quelques jours sous le soleil tunisien, laissant le temps s’écouler entre mes doigts tel le sable blanc et brûlant que je foule avec plaisir, une petite idée d’écriture m’est venue quant à la perception du temps… 

Il y a ceux qui veulent sans cesse bouger, et ceux qui aiment ne rien faire. Les « bougeurs » ne comprennent pas les lézards, et réciproquement. 

N’y aurait-il pas un « entre deux », où l’Homme devrait se complaire? 

Posons les jalons d’une réflexion simpliste soit, mais qui s’impose: vous serez d’accord sur le fait que nous vivons un temps où tout progresse vite. Nous vivons dans un monde de notifications permanentes, les yeux rivés sur des écrans, professionnellement, et pour notre loisir. Nous aimons être « up to date ». Nous sommes un flot ininterrompu de parutions numériques. 

Certains s’y fondent, d’autres s’en extraient. 

Il n’y aurait donc que deux types? In vs Out? 

Si vous pensez cela, vous n’êtes pas dans la bonne matrice. A un moment vous aurez besoin de tout débrancher ou au contraire, follement besoin de vous connecter. 

Tout est dans la maîtrise du temps. Le temps ne peut régir toute votre vie. Vous devez l’apprivoiser. Non, une minute à ne rien faire n’est pas une minute perdue. C’est une minute passée. Différence. 

Vous vous devez de prendre le temps de regarder autour de vous. Allez dans une rue piétonne, dans laquelle le flot d’individu est continu. Montez sur un promontoir. Ajustez vos écouteurs intraoculaires, extrayez-vous 4 minutes le temps d’écouter un morceau de Jan Blomqvist, et débranchez. Débranchez totalement. Quand vous vous immergerez de nouveau dans la masse, vous ne vous verrez pas comme fondu à l’intérieur d’elle, mais plutôt comme flottant au-dessus d’elle. 

Le temps est vôtre. Bien entendu, il s’écoule, inlassablement. Ceux à qui le temps échappe sont ceux qui cherchent à le maîtriser. 

Vous avez 20 minutes devant vous? Prenez ces 20 minutes. Appropriez-vous les. Prenez le temps. Faites-le vôtre. Débranchez-vous des tâches quotidiennes dont vous avez auparavant dressé la liste. Fermez les yeux. Ne faites rien. 

La clé? Ces 20 minutes vous en paraîtront 40. Alors? Dans ce cas, qui maîtrise le temps? Celui qui a fait 10 petites choses absolument pas vitales en 20 minutes, ou celui qui a la perception d’en avoir vécu 40? 

Car c’est votre perception du temps qui fera toute la différence.

Pour ma part, je me fonds dans l’eau transparente de la Méditerranée, juste en écoutant le clapoti des vagues. Et je vais faire cela pendant quelques heures… 

Profitez bien… 

VL. 

Publicités